Virus Zika et grossesse : 7 choses à connaitre absolument

Virus Zika et grossesse : 7 choses à connaitre absolument

Apparu en mai dernier au Brésil, le virus Zika se propage d’une manière fulgurante, inquiétant sérieusement l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Au vue de cette menace, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a recommandé aux femmes enceintes de reporter leurs voyages dans les zones à risque.

Bien que la pluspart du temps le virus Zika ne soit pas dangereux (le patient guérit spontanément), les symptômes de la maladie sont très proche de ceux manifesté par  la dengue ou la fièvre jaune. Toutefois, des complications peuvent aussi être neurologiques – cf le syndrome de Guillain-Barré – ou congénitales (microcéphalie) chez le bébé.

 

1- Virus Zika et grossesse : Les symptômes du virus Zika

Peu ou pas de signes sont visibles dans une très grande majorité des cas. Les éventuels symptômes apparaissent 3 à 12 jours après la piqûre par le moustique et sont proches de ceux détectés lors d’un état grippal (fièvre légère, maux de tête, courbatures), accompagné d’éruptions cutanées. Une conjonctivite ou une douleur derrière les yeux peut aussi être présente tout comme un œdème des mains ou des pieds.

Le patient ne se rend souvent pas compte qu’il est infecté, ce qui est problématique dans le cas d’une femme enceinte. Heureusement, la maladie peut être diagnostiquée grâce à un prélèvement sanguin ainsi qu’un prélèvement d’urine qu’il est parfois utile de confirmer par un autre examen dit « par résiologie ». A savoir que le seul laboratoire national capable de détecter les anticorps du virus Zika avec cette méthode se trouve à Marseille.

 

2- Virus Zika et grossesse : Zika, les 2 moustiques responsables 

Le moustique Aedes aegypti, il arbore un dessin en forme de lyre. Et le moustique Aedes albopictus (moustique tigre), reconnaissable à ses rayures blanches sur son corps noir et notamment à une ligne longitudinale qui traverse son thorax.

Ils ne mesurent que 5 mm, les reconnaitre s’avère assez périlleux. Le moustique-tigre a un vol assez lent. Il s’agit d’un moustique diurne particulièrement actif au lever du jour et au crépuscule et de mai à novembre.

 

3- Virus Zika et grossesse : Danger du virus Zika en cas de grossesse et microcéphalie du bébé

Si la maladie n’est pas dangereuse en soi dans la majorité des cas, elle provoque de graves complications chez le fœtus. Les femmes enceintes sont particulièrement exposées durant les deux premiers trimestres de la grossesse. Une infection par le virus pendant la maternité par le virus Zika peut donner naissance à un enfant souffrant de microcéphalie.  Cette dernière est caractérisée par un retard mental et un volume du crâne inférieure à la normale.

macrocé

4- Virus Zika et grossesse : En outre-mer vingt femmes enceintes ont été infectées par le virus Zika

Selon la ministre de la Santé, 2 500 personnes sont touchées par le virus dans ces territoires français, principalement en Martinique et, dans une moindre mesure, en Guyane.

Vingt femmes enceintes ont été détectées positives au virus Zika dans les départements français d’Amérique, a indiqué mercredi 3 février Marisol Touraine. « Ces femmes font l’objet d’un suivi renforcé, aucune malformation n’a été détectée à ce jour », a précisé la ministre lors d’une conférence de presse, soulignant que l’épidémie est « aujourd’hui installée » en Martinique et en Guyane.

Ces deux départements d’outre-mer ont enregistré respectivement 2 287 et 245 cas qui présentent des symptômes« évocateurs » du virus Zika, une centaine de cas ont fait l’objet d’une confirmation biologique. Il est à noter deux cas de syndrome neurologique de Guillain Barré, qui peut entraîner des paralysies, ont par ailleurs été pris en charge, l’un d’entre eux est toujours en réanimation au CHU de Fort-de-France.

En colombie, pays très touché, »les cas de Guillain-Barré (…) sont en augmentation de 66% », a déclaré le président Juan Manuel Santos) à propos de ce syndrome associé au Zika.

Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) est maladie auto-immune se caractérisant par une inflammation des nerfs périphériques qui peut entraîner une paralysie partielle ou totale. Dans 85 % des cas, le patient récupère totalement ses capacités après six à douze mois. Mais ces dernières semaines, plusieurs décès ont été rapportés.

 

5- Virus Zika et grossesse : Quand est-il de la France métropolitaine ?

Depuis le début de l’année 2016, cinq voyageurs ont contracté Zika dans une zone touchée par ce virus et sont rentrés en France métropolitaine. D’autres cas ont été signalés au Royaume-Uni, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, au Danemark et en Suisse. Une femme enceinte a été diagnostiquée en Espagne, début février, après être revenue d’un voyage en Colombie.Le virus Zika ne se transmet pas d’homme à homme, mais seulement par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique. « De ce fait, il n’y a pas actuellement de risque de transmission du virus Zika en métropole. Aux États-Unis, une haute responsable sanitaire, le Dr Anne Schuchat, a toutefois expliqué que deux cas d’infection par le virus Zika laissent penser qu’une transmission par contacts sexuels serait possible.

Une situations similaire avait déjà été constatée en 2008. Un biologiste américain aurait transmis le virus Zika à sa femme après être revenu d’une mission au Sénégal. Le virus est toutefois encore mal connu et la cause de la contamination n’est pas encore parfaitement établie.

 

6- Virus Zika et grossesse : Traitement du virus Zika et vaccin

Il n’existe pour le moment aucun vaccin ou traitement de la maladie causée par le virus Zika. Un laboratoire indien, affirme avoir deux vaccins en cours de préparation. Sanofi Pasteur a annoncé qu’il se lançait dans la recherche en s’appuyant sur son précédent succès : le Dengvaxia  (vaccin contre la dengue, une maladie proche de celle causée par le virus Zika). Le Britannique GSK, le Français Valvena et le NIAID (Etats-Unis) envisagent également plusieurs approches pour développer un vaccin.

Pour atténuer la douleur, le ministère de la Santé recommande de prendre des antalgiques de type paracétamol. Les anti-inflammatoires sont à proscrire tout comme l’aspirine « en raison de risques de saignement ». Le ministère conseille également de boire beaucoup pour éviter la déshydratation.

 

7- Virus Zika et grossesse : Nos conseils 

Le meilleur conseil reste évidemment de tout mettre en œuvre pour ne pas se faire piquer. Il faut réduire les environnements propices à leur développement en enlevant les réserves d’eau stagnante. Il faut se protéger des moustiques en portant des vêtements longs et amples et en utilisant des répulsifs.

Les femmes enceintes doivent être particulièrement prudentes et utiliser des produits adaptés. Marisol Touraine leur recommande de reporter leur voyage dans les zones touchées par le virus. L’institut Pasteur de Lille a mis en ligne une plate-forme pour connaître les recommandations à suivre selon le pays dans lequel on s’est rendu, la date du voyage, son sexe et son état.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *