Lorsqu’elles portent une grossesse, les femmes voient leur corps subir de nombreux changements qui suscitent souvent en elles bien des interrogations. Ces derniers touchent plusieurs parties du corps féminin, dont les seins sur lesquels apparaissent de petites bosses assez particulières : les tubercules de Montgomery. De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce qui explique l’apparition de ces tubercules ? Jouent-ils un rôle particulier sur le corps de la femme enceinte ? Autant de questionnements dont vous découvrirez les réponses dans cet article.

Tubercules de Montgomery : qu’est-ce que c’est ?


Également connus sous l’appellation de glandes de Montgomery ou glandes aréolaires, les tubercules de Montgomery désignent des glandes sébacées qui apparaissent autour de la zone sombre du mamelon (aréole). Décrits pour la première fois en 1837 par le Docteur irlandais William F. Montgomery, les tubercules de Montgomery forment de petites protubérances rondes et aisément reconnaissables. Ils donnent à l’aréole son aspect froissé en période de fraîcheur.

En apparence, les tubercules de Montgomery ressemblent assez à la chair de poule. Pour les apercevoir, il suffit de regarder de façon attentive l’aréole d’une femme enceinte et le tour est joué. Il importe cependant de savoir que ces petits tubercules peuvent également apparaître sur le mamelon lui-même.

S’agissant de leur taille et de leur nombre, retenez que ceux-ci varient en fonction des personnes. Chez les femmes, le nombre de tubercules de Montgomery oscille généralement entre 4 et 28.

Tubercules de Montgomery : à quoi servent-ils ?

Les tubercules de Montgomery ne sont pas simplement de petites bosses qui apparaissent sur les seins de la femme. Ils jouent plusieurs rôles, dont voici les plus importants.

Tubercules de Montgomery : signes de grossesse

Il faut le savoir : les tubercules de Montgomery apparaissent dès les premiers jours de grossesse. Il en est ainsi, car lorsque la femme tombe enceinte, les seins se préparent à l’allaitement, et ce sous l’action de deux hormones, notamment l’œstrogène et la progestérone. Peu perceptibles ou absentes hors grossesse, les glandes de Montgomery deviennent plus saillantes, plus nombreuses et beaucoup plus volumineuses lorsque la femme tombe enceinte. Il est même possible que l’apparition des tubercules de Montgomery soit remarquée bien avant l’absence des règles chez la femme enceinte.

Si vous constatez les différents symptômes ci-dessus présentés, passez un test de grossesse afin d’être fixé une fois pour toutes.

Tubercules de Montgomery : des rôles importants durant l’allaitement


L’importance des tubercules de Montgomery devient réellement perceptible au cours de l’allaitement. Ces petites bosses jouent en effet plusieurs rôles durant cette période cruciale de la vie de bébé qu’est l’allaitement.

Stimuler la production du lait maternel

La stimulation de la production du lait maternel est l’un des plus importants rôles joués par les glandes de Montgomery. En effet, sous l’effet de la succion pratiquée par le bébé, ces dernières envoient des messages au cerveau. De l’ocytocine est alors produite : cette substance va faire contracter les muscles et ainsi permettre l’arrivée du lait jusqu’au mamelon. C’est pour cette raison qu’il est important que le bébé prenne en bouche la majeure partie du mamelon.

Rôle de lubrifiant et d’anti-bactéries

Les tubercules de Montgomery sécrètent une substance huileuse qui rend l’allaitement lisse et lubrifié. Le bébé parvient ainsi à téter avec plus de facilité.

À côté de cette fonction fondamentale, les glandes de Montgomery jouent un autre rôle tout aussi important. Ils sécrètent en effet une substance antibactérienne qui protège le bébé contre les infections microbiennes. C’est pour cette raison qu’il est vivement conseillé aux nouvelles mamans de ne pas se laver les mamelons avec du savon. Ces dernières doivent également éviter tout désinfectant ou substance capable de dessécher la zone aréolaire. De telles pratiques priveraient les mamelons de cette sécrétion si bénéfique pour le bébé.

En lieu et place de ces options, la nouvelle maman peut se contenter de rincer ses seins durant sa douche quotidienne et le tour est joué.

Rôle de guide pour le bébé


Dès l’accouchement, les glandes de Montgomery sécrètent des substances qui produisent une odeur particulière. Celle-ci oriente le bébé qui parvient à trouver le sein de sa maman afin de téter.

Notez par ailleurs que les bébés des nouvelles mamans qui possèdent un nombre considérable de tubercules de Montgomery bénéficient de quelques avantages :

  • Ils affichent une meilleure prise de sein ;
  • Ils bénéficient d’un meilleur gain de poids durant les premiers jours de vie ;
  • Leurs mères possèdent un début de production de lait plus accéléré.

Généralement, les tubercules de Montgomery se révèlent plus nombreux au niveau de la section supérieure latérale de la zone aréolaire, soit à l’endroit où se retrouve souvent le nez du bébé.

Grossissement des tubercules de Montgomery : quelles autres causes ?

La grossesse ou l’allaitement ne constituent pas les seuls facteurs susceptibles de provoquer un changement (concernant la taille notamment) sur les tubercules de Montgomery. Les changements dus aux hormones en général peuvent entraîner un grossissement de ces glandes. Le phénomène peut ainsi se produire :

  •  Durant le cycle menstruel de la femme ;
  • Lorsque surviennent des déséquilibres hormonaux ;
  • Sous l’effet de certains médicaments ;
  • Lorsqu’il y a stimulation du mamelon ;
  • En cas de prise ou de perte de poids et dans bien d’autres cas.

Les signes d’infection des tubercules de Montgomery

Les tubercules de Montgomery ne sont pas à l’abri des infections et autres anomalies pouvant être la source de problèmes de santé. Ces petites bosses jouant une multitude de rôles sur le corps de la femme peuvent en effet se retrouver bloquées, enflammées ou infectées. Pour cela, lorsque des rougeurs ou gonflements douloureux apparaissent autour du mamelon, vous devez vous rendre en consultation. Procéder ainsi se révèle nécessaire, car dans certains cas exceptionnels, il peut s’agir des symptômes d’un cancer de sein. L’idéal est de vous rendre en consultation pour connaître les causes des anomalies constatées sur vos tubercules de Montgomery. Vous devrez opter pour cette solution le plus tôt possible si vous remarquez :

  • Une bosse dure dans l’un de vos seins ;
  • Des capitons ou une texture de peau d’orange sur votre poitrine ;
  • Des modifications dans la forme ou la taille de vos mamelons ;
  • Des ganglions lymphatiques qui s’étendent aux aisselles ;
  • Une perte de poids involontaire ou plus ou moins anormale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici