Trouble du transit pendant la grossesse : nausées, constipation et diarrhée enceinte

Trouble du transit pendant la grossesse : nausées, constipation et diarrhée enceinte

Intestinalement parlant, la grossesse n’est pas u long fleuve tranquille… Entre les nausées du premier trimestre, la constipation du deuxième trimestre et pour finir la diarrhée du troisième trimestre, votre transit en prend un coup… Aujourd’hui Moispourmoi revient sur ces désagréments, vous les explique et vous donne quelques conseils pour en venir à bout !

 

Premier trimestre : les nausées enceinte

Les nausées de grossesse ne sont pas une étape obligée ; certaines femmes ne ressentiront aucun état nauséeux au cours de leur grossesse. Et pour celle qui en souffre, cet état ne s’étend pas plus longtemps que le premier trimestre : passé les 15 semaines d’aménorrhées, les nausées stoppent comme par enchantement !

Même si on ne sait pas vraiment quelles sont leurs origines, la majorité des études tendent à montrer que le bouleversement hormonal qui s’opère au démarrage de la grossesse y est pour beaucoup. Il est donc conseillé de manger léger, peu épicé et d’éviter tous les parfums trop prononcés pouvant entrainer le dégout.

L’homéopathie est souvent prescrit pour lutter contre les nausées de grossesse, tout comme la phytothérapie avec des tisanes à base de menthe, gingembre, pissenlit, d’agrumes ou encore camomille.

 

Deuxième trimestre : la constipation enceinte

Il n’est pas rare pour la future maman d’être constipée durant sa grossesse : imprégnée de progestérone, la femme enceinte voit son transit ralentir.

Pour lutter contre ce mal et éviter que la constipation ne s’installe, pensez à conserver une petite activité sportive douce et mangez fruits et légumes en quantité suffisante. Pensez à bien vous hydrater et si vous sentez que vous n’allez pas suffisamment à la selle optez pour un verre d’eau bien froide la matin au réveil !

 

Troisième trimestre : la diarrhée enceinte

Il arrive que les futures mamans voient apparaitre une diarrhée en fin de grossesse. Rassurez-vous cela n’est dangereux ni pour vous ni pour le fœtus. Cela est souvent dû au stress ou à une mauvaise alimentation.

Privilégiez les légumes vapeurs et les féculents : riz, pâte, semoule, etc…

Assurez-vous que vous n’êtes pas sujette à une intoxication alimentaire ou à une gastro-entérite (ce qui vous donnerait, en plus de la diarrhée, de la fièvre et des vomissements).

Ne négligez pas le sport qui peut vous apporter calme et sérénité tout en régulant votre transit : optez pour la marche, le yoga ou encore la piscine.

Vous pouvez aussi vous tourner vers l’homéopathie qui propose des traitement adaptés aux futures mamans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *