Vous avez entendu parler du point de côté ? Ce malaise est plus régulier chez ceux qui sont férus de la pratique du sport. Toutefois, il peut aussi se remarquer chez la femme enceinte. A priori ça n’a l’air de rien, mais pour une femme enceinte, ça peut virer à quelque chose de très sérieux si vous ne prenez pas quelques dispositions afin de protéger la grossesse. Certes, pendant la grossesse, la femme enceinte peut manifester plusieurs maux qui sont inoffensifs, mais ce n’est pas pour autant que toutes les douleurs au ventre qui ne durent pas longtemps sont sans danger. Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur les points de côté chez la femme enceinte et sur les comportements à adopter.

De quoi s’agit-il exactement ?

Encore appelé crampe abdominale, le point de côté est une douleur de 30 secondes en moyenne qui se ressent au niveau du ventre. Il n’est pas l’apanage des femmes enceintes, car il est plus légion chez tous ceux qui pratiquent le sport. De façon technique, le point de côté est connu sous le nom de douleur abdominale transitoire lié à l’exercice. C’est cette douleur qui vous empêche d’avancer alors que vous êtes tranquillement en train de courir. Elle se loge discrètement dans le ventre (à gauche ou à droite) et ressemble beaucoup à un coup de poignard. Chez la femme enceinte, c’est le même effet, à la différence qu’elle n’a pas forcément besoin de courir ou de faire une grande séance de sport pour faire face à ce malaise. À propos, chez la femme enceinte, le point de côté peut intervenir à tout moment, mais surtout après un geste brusque.

Comprendre la cause du point de côté chez la femme enceinte

La survenue d’un point de côté chez la femme enceinte dépend de la période de la grossesse et de son état d’évolution. Avant tout, le point de côté peut survenir pour signaler la présence de grossesse. Là, il n’y a rien de grave. C’est un point de côté qui vient avec une bonne nouvelle pour votre couple.

Au cours de la grossesse, le point de côté peut subvenir à cause du changement physique ou du déplacement des organes. Ceci, soit parce que votre utérus change petit à petit de place et prend plus d’ampleur, soit parce qu’au fur et à mesure que votre bébé grandit dans le ventre, il va lui falloir de la place et que pour s’en procurer il pousse contre les organes. Jusque-là, toujours rien de grave. Il n’y a pas de quoi vraiment s’inquiéter. Ce genre de point de côté disparait peu à peu vers la fin du premier trimestre de la grossesse. Dans cette catégorie, on peut ajouter les causes liées aux problèmes digestifs. En effet, les femmes enceintes ont un fort taux de progestérone ce qui favorise la constipation et par ricochet le point de côté.

Si vous êtes dans le second trimestre de votre grossesse et que vous remarquez des points de côté, il y a de fortes chances que cela soit dû à des douleurs ligamentaires. C’est là que les choses deviennent sérieuses et qu’il faille prendre des dispositions.

Comment reconnaitre un point de côté chez la femme enceinte ?

Pour ne pas confondre un point de côté à des maux de ventre, il convient de vous indiquer ici les symptômes qui sont particuliers au présent malaise. Un point de côté est une douleur aiguë qui apparait dans l’abdomen. Il ne dure pas longtemps et peut varier d’intensité selon le côté (droit, gauche ou les deux à la fois) et l’état de la grossesse. La plupart du temps, chez la femme enceinte, le point de côté se ressent comme un tiraillement de grossesse.

À propos des risques

Il faut avant tout retenir qu’un point de côté peut être normal autant qu’il peut receler de risques. Tout est lié à la cause. C’est justement pour cela qu’on parlera ici du cas général et des risques associés au malaise selon la localisation de la douleur.

Le point de côté normal

C’est celui qui se remarque la plupart du temps. Il n’est en rien dangereux. Comme expliqué plus haut, il est soit dû à une évolution de la grossesse ou à une légère constipation. Vous n’avez donc pas à paniquer. Vous n’avez rien de spécial à faire pour que la douleur passe. Il suffit d’inspirer et d’expirer, de laisser votre diaphragme reprendre son souffle et votre ventre de se remettre de la petite secousse. Prenez votre mal en patience, ça disparait aussi vite que ça vient.

Signe de complication

Selon certaines situations, un point de côté peut annoncer des complications. Il se distingue facilement puisque la douleur a tendance à plus durer que la normale. Les points de côté pareil signalent la plupart du temps :

  • une appendicite ;
  • des calculs rénaux ;
  • une infection urinaire ;
  • une grossesse extra-utérine ;
  • des coliques néphrétiques (surtout lorsque la douleur a tendance à se loger dans les reins) ;
  • des problèmes liés à la vésicule biliaire.

Dans le même temps, si vous avez des fibromes qui se cachent et donc ne vous gênaient pas avant, le point de côté peut révéler leur présence.

Pour avoir plus de précision et avoir le cœur net, reposez-vous quelques minutes et faites attention pour voir si vous remarquez des douleurs quand vous urinez, des saignements, de la fièvre ou des frissons, une envie de vomir. Dans ce cas, ce n’est plus un simple point de côté.

Quel comportement adopter ?

Si vous remarquez des symptômes connexes au simple point de côté, il est préférable de vous rendre immédiatement dans un centre de santé ou après de votre sage-femme pour avoir un diagnostic précis. Vous pourrez donc avoir une prise en charge adéquate. Selon le cas, ce sera soit un antalgique soit du magnésium.

Lorsque vous ne ressentez aucun autre symptôme, a priori il n’y a rien de grave. Détendez-vous simplement, reposez-vous un peu. Le fait de vous allonger va jouer sur la douleur et va plus vite l’effacer. Faites des exercices de respiration, buvez beaucoup. Vous pouvez aussi placer une bouillotte sur votre ventre et vous débarrasser des vêtements qui vous serrent trop.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici