Se relaxer, se ressourcer, s’accorder des moments de détente : autant de choses essentielles qui permettent à la femme enceinte de bien vivre sa grossesse. Toutefois, toutes les formes de relaxation ne sont pas permises pour une future maman. Alors que certaines sont carrément déconseillées, d’autres peuvent être pratiquées par la femme enceinte, mais dans des conditions bien spécifiques. On retrouve parmi ces diverses formes de relaxation le jacuzzi qui est assez apprécié des femmes. Ces dernières peuvent-elles toujours faire du jacuzzi lorsqu’elles sont en état de grossesse ? On fait le point dans cet article.

Faire du jacuzzi en état de grossesse : quels risques ?


Pour de nombreuses raisons, l’on pourrait aisément croire que le spa constitue un espace de détente et de relaxation tout à fait idéal pour une femme enceinte. Mais en réalité, faire du jacuzzi lorsqu’on est enceinte peut se révéler particulièrement dangereux. Il en est ainsi, car la future mère qui s’adonne à cette forme de relaxation court des risques non négligeables qui ne devraient pas être pris à la légère.

Le risque d’hyperthermie

Pour une femme en état de grossesse, passer 10 minutes ou plus dans un bain chaud est susceptible d’augmenter sa température corporelle à 38,9 °C. Arrivée à ce niveau, cette dernière peut provoquer une hyperthermie. D’après les résultats de certaines études, les bébés ou les grossesses des femmes qui s’exposent à des températures élevées au cours de la période allant de la 4e à la 6e semaine courent d’importants risques, notamment :

  • Un risque de malformation du tube neural ;
  • Une fausse couche ;
  • De sérieuses anomalies du cerveau ou de la moelle épinière et bien d’autres dégâts.

Aussi, il est important de savoir qu’en augmentant la température du corps, la chaleur de l’eau chaude peut entraîner la dilatation des vaisseaux. Ce phénomène est à l’origine des chutes de tension et peut également causer des malaises.

Le déclenchement des contractions

Les jets massants ne vont pas de paire avec une grossesse. Cela se révèle davantage vrai s’ils sont réglés sur une puissance élevée, car ils peuvent favoriser les contractions.

Jacuzzi enceinte : quelles sont les périodes critiques ?


Comme vous venez de le découvrir, jacuzzi et grossesse ne font pas forcément bon ménage. Le risque encouru devient encore plus important lorsque la future maman fait du jacuzzi à certains moments de sa grossesse. Quels sont ces moments ? Voici ce qu’il convient de retenir.

Au cours du premier trimestre

Le premier trimestre correspond au début de la grossesse. Durant cette période, le bébé est fragile et le risque de fausse couche est particulièrement élevé. C’est pour cette raison que les professionnels de la santé conseillent aux futures mères d’éviter de s’exposer à ce type de risque extérieur.

De plus, les jets massants du jacuzzi représentent une agression pour le fœtus en croissance, car ils sont parfois trop puissants.

Au cours du troisième trimestre

Le troisième trimestre correspond aux trois derniers mois de la grossesse. En faisant du jacuzzi pendant cette période, la future maman s’expose à un risque considérable d’accouchement avant le terme. Comme vous pouvez déjà vous en douter, ce type de naissance prématurée peut mettre en péril la survie du nouveau bébé.

La naissance avant le terme de la grossesse peut ici être provoquée par les jets massants du jacuzzi qui créent des stimulations susceptibles d’engendrer des contractions.

Le troisième trimestre est donc une période au cours de laquelle la relaxation dans un jacuzzi n’est pas recommandée pour la femme enceinte.

Faire du jacuzzi en état de grossesse : les précautions à prendre


Il est vrai que le jacuzzi ne constitue pas un bon choix en termes d’espace de relaxation pour une femme enceinte. Cependant, cette dernière peut s’accorder des moments de détente dans son jacuzzi dans certaines conditions spécifiques.

Choisir le moment idéal

Comme expliqué plus haut, certaines périodes de la grossesse ne sont véritablement pas propices pour se détendre dans un jacuzzi. Il s’agit notamment du premier et du troisième trimestre. La grossesse s’étalant normalement sur trois trimestres, la femme enceinte a alors la possibilité de se relaxer par moment dans un jacuzzi au cours du deuxième trimestre. Toutefois, avant de satisfaire cette envie de bain chaud, la future maman doit s’assurer que sa grossesse ne présente pas de risque et qu’elle peut se permettre ce bain en jacuzzi.

Passer un court instant dans le jacuzzi

Entrer dans un jacuzzi ne constitue pas le seul facteur pouvant nuire à la future maman ou à sa grossesse. Le risque naît du temps trop long passé dans le jacuzzi. Pour cela, il est fortement recommandé à la femme enceinte de limiter de façon considérable la durée de son bain chaud. Cette dernière doit être en dessous de 10 minutes pour écarter tout risque.

Contrôler la température de l’eau

Un bain trop chaud peut sérieusement nuire à la future maman et à sa grossesse. Pour cela, assurez-vous que votre bain soit à moins de 37 ° C. Cela vous permet d’éviter les malaises.

Limiter la fréquence des bains en jacuzzi

Pour votre bien et celui de votre futur bébé, vous devez éviter de prendre régulièrement des bains chauds dans votre jacuzzi. L’idéal est de ne pas prendre au-delà d’un bain à remous dans une semaine.

Sortir du bain dans certains cas

Dans certaines situations, il est préférable pour la future maman de quitter son bain chaud. Elle doit notamment opter pour cette solution lorsqu’elle commence à transpirer. Vous devez également sortir du jacuzzi si vous commencez à ressentir une quelconque gêne.

Éviter l’usage des huiles essentielles

Pour prendre leur bain chaud, de nombreuses femmes ont l’habitude d’ajouter des huiles essentielles. Procéder ainsi ne présente pas de risque particulier lorsque l’on ne porte pas de grossesse. Mais dans le cas contraire, les choses se révèlent tout à fait différentes. Pour se relaxer dans un jacuzzi, une future maman doit éviter de mettre des huiles essentielles dans son bain bouillonnant. Vous demandez vous pourquoi ? En effet, il est possible que les huiles essentielles franchisent la barrière du placenta et atteignent le bébé, ce qui pourrait se révéler néfaste pour ce dernier.

Éviter le jacuzzi dans certains cas

La future maman doit éviter le jacuzzi lorsqu’elle ne se sent pas en parfaite santé. Elle fera également ce choix si elle a déjà une température élevée due à une fièvre, un exercice physique ou un précédent bain chaud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici