Mal de dos et grossesse : l’ostéopathie, enfin une solution efficace pour les futures mamans

Aujourd’hui, Moispourmoi pose ses questions à Mr Bernard FERRU, Ostéopathe D.O. & Formateur post graduate, auteur du livre « Ostéopathie et grossesse »

 

Le mal de dos semble être un symptôme récurrent chez un grand nombre de femmes enceintes.

La contre-indication générale de la prise de médicaments lors de la grossesse ne facilite pas la lutte contre ce genre de maux.

Les femmes enceintes semblent malheureusement bien souvent résignées face à cette souffrance qui peut revêtir des formes plus ou moins importantes et plus ou moins invalidantes.

 

Mal de dos et grossesse : d’où cela vient-il ?

La grossesse va demander au corps de la femme un niveau d’expansion de ses structures hors normes. Celui-ci est permis grâce, entre autres, aux très importantes sécrétions exponentielles de progestérone qui accompagnent l’évolution de la grossesse. La progestérone va en quelque sorte ramollir tous les systèmes ligamentaires et tissulaires pour que l’ensemble de l’organisme puisse se déformer et s’adapter en fonction de l’expansion du volume de l’utérus.

Lorsque tout se passe bien, aucun symptôme douloureux n’apparait.

Lorsqu’ils apparaissent c’est que quelque chose ne se passe pas bien.

 

Mal de dos et grossesse : qui est en cause ?

Le premier réflexe serait de penser que les articulations n’arrivent pas à s’adapter aux contraintes ou aux variations des équilibres de gravité dues à la grossesse à cause de « verrouillages mécaniques » antérieurs à cette dernière.

La pratique clinique ostéopathique montre que ceci est rarement vrai. En fait la plupart des maux sont dus à des stagnations de liquides abdominaux sous-diaphragmatiques qui vont augmenter les pressions au niveau des organes en limitant ainsi le drainage liquidiens de l’organisme et donc le drainage des toxines de celui-ci. Ces toxines stagnantes vont déclencher des inflammations par rétention de ces dernières dans les tissus du corps. Ces inflammations vont provoquer des réactions douloureuses au niveau musculo squelettique car ces zones sont très sensibles à cela, alors que les niveaux organiques ne le sont que très peu.

Le responsable en est principalement la limitation du pompage des liquides de l’abdomen par le diaphragme thoracique. Un mauvais drainage des toxines favorisera ainsi les inflammations des tissus du corps qui se manifesteront surtout au niveau vertébral articulaire, qui comme précité, est très sensible à cette présence.

A noter que la limitation de la cinétique du diaphragme thoracique aura aussi pour conséquence un essoufflement qui est même souvent retrouvé lors de la 1ère partie de la grossesse.

 

Mal de dos et grossesse : l’avis des ostéopathes

Tous les ostéopathes n’ont pas cette vision liquidienne des maux de la grossesse, mais la pratique clinique permet de se rendre compte de la réelle efficacité de la mise en œuvre d’une libération mécanique (douce) du thorax. En valorisant le travail de la pompe diaphragmatique, qui va drainer les liquides de l’abdomen vers le cœur, qui lui-même va les redistribuer vers les systèmes de filtration (principalement les reins), les toxines seront ainsi mieux éliminées et les inflammations alors peu présentent.  

Le problème des reins est qu’ils sont situés sous les coupoles diaphragmatiques et donc soumis aux contraintes de compression des liquides de l’abdomen mal drainés. Il est alors contre-productif que la femme enceinte boive beaucoup (+ d’1 l ½) car les reins ne font pas leur travail tout à fait correctement. Ceci risque même d’être réellement préjudiciable en renforçant la quantité de liquide stagnant et en augmentant ainsi la toxinie de l’organisme et donc les douleurs. Il s’agit en fait d’une sorte de « cercle vicieux » dont l’organisme de la patiente ne peut se sortir seule.

L’ostéopathie peut-être une réponse très efficace aux maux de dos lors de la grossesse, à la condition d’être suivi par un ostéopathe qui n’a pas qu’une vision articulaire des douleurs vertébrales et surtout qui « maîtrise » les techniques de libération thoraciques.

Chaque praticien ostéopathe ne doit cependant pas fonctionner dans un niveau de systématique de mise en application de recettes. Il doit toujours composer avec chacune de ses patientes, la grande richesse de la médecine ostéopathique étant de s’adapter individuellement à chacune d’elles.

 

Propos recueillis auprès de Mr Bernard FERRU, Ostéopathe D.O.

Formateur post graduate et auteur du livre « Ostéopathie et grossesse »

osteopathie-et-grossesse-bernard-ferru

One thought on “Mal de dos et grossesse : l’ostéopathie, enfin une solution efficace pour les futures mamans

  1. L’ostéopathie n’entraîne aucun danger ni pour la future mère ni pour le fœtus , mais constitue une réponse alternative aux différents problèmes fonctionnels créés par l’état de grossesse.Son but sera de répertorier tous les défauts de mobilité, de les hiérarchiser, de réharmoniser, de restaurer le bon fonctionnement de tous ces rouages les uns par rapport aux autres, »réglage après réglage ».Après les manipulations, le bien-être ressenti par la femme enceinte contribue à la poursuite d’une grossesse harmonieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *