Pendant la grossesse, une future maman peut être sujette à des désagréments de toute sorte. Dans la plupart des cas, ces derniers se révèlent tout à fait normaux ou inhérents à l’état de femme enceinte. Cependant, il y a certains désagréments qui suscitent chez la future mère des questionnements et parfois des inquiétudes. Tel est notamment le cas des palpitations. De quoi s’agit-il réellement ? Comment les reconnaît-on ? Faut-il s’inquiéter lorsqu’on ressent des palpitations au cours de sa grossesse ? On fait le point dans cet article.

Palpitations : qu’est-ce que c’est ?

Les palpitations désignent le fait pour une personne de ressentir les battements de son cœur de manière désagréable. En d’autres termes, les palpitations constituent un trouble du rythme cardiaque qui affecte de nombreuses personnes, dont les futures mamans. Concernant leur mode de survenance, il faut noter que les palpitations se présentent sous forme d’épisodes pouvant durer entre quelques secondes et des heures chacune. Elles peuvent également être ressenties quotidiennement ou de façon périodique. De façon générale, le mal présente des signes particuliers qui permettent de le reconnaître.

Comment reconnaître les palpitations ?


Les palpitations sont caractérisées par des battements de cœur anormaux, désordonnés, irréguliers et dans certains pénibles. Normalement, le cœur humain effectue entre 60 et 100 battements par minute. Lorsque les palpitations surviennent, ce chiffre grimpe au-delà de 100 battements par minute. Dans ce cas, il peut s’agir d’une tachycardie (battements cardiaques rapides et irréguliers) ou d’une extrasystole. Celle-ci désigne des battements cardiaques anormaux suivis d’une sensation d’arrêt ou de battements manqués.

Lorsqu’une personne est touchée par des palpitations, elle ressent également comme des coups dans la poitrine. Ces dernières génèrent en effet une gêne au niveau du cœur et accentuent le ressenti des battements cardiaques dans la poitrine, au niveau de la gorge ou des oreilles.

Diagnostic médical des palpitations

Les différents signes et symptômes ci-dessus décrits ne constituent pas les seuls éléments qui permettent de déceler les palpitations. Sur un plan strictement médical, ces dernières peuvent être diagnostiquées en obtenant un enregistrement du rythme cardiaque. Cet examen connu sous l’appellation d’électrocardiogramme (ECG) permet d’établir un diagnostic précis et certain au cours d’un épisode.

Grossesse et palpitations : faut-il s’inquiéter ?


Beaucoup de futures mamans s’inquiètent pour elles ainsi que pour leurs bébés lorsqu’elles ressentent des palpitations. Comme elles, vous vous demandez s’il y a de quoi s’inquiéter. La réponse à votre préoccupation se révèle toute simple : avoir des palpitations au cours d’une grossesse peut être tout à fait normal. Cela se révèle possible, car certaines causes de ce mal sont intimement liées à la grossesse.

Les causes des palpitations chez les femmes enceintes

Pendant une grossesse, les palpitations ressenties par la future mère peuvent avoir pour origine l’élévation du diaphragme et donc le rapprochement du cœur de la paroi thoracique.

L’autre cause possible de ce mal durant une grossesse est l’anémie. En effet, lorsqu’une grossesse tend vers son terme, la femme enceinte peut souffrir d’une anémie relativement sérieuse. Cette anémie est d’ailleurs considérée comme l’une des caractéristiques de la fin d’une grossesse. Lorsqu’elle survient, elle est généralement accompagnée d’une baisse de la pression artérielle. Cette dernière provoque alors des palpitations que la future maman ressent principalement durant l’effort déployé par l’organisme au cours de la digestion. Par ailleurs, les femmes qui présentent des antécédents de maladies cardiaques avant la grossesse sont plus susceptibles de ressentir des palpitations au cours de cette dernière.

Toutefois, si vous remarquez que les palpitations que vous ressentez sont excessivement fortes et désagréables, informez aussitôt votre gynécologue ou la sage-femme. Une telle situation peut cacher des anomalies que le professionnel de la santé qui suit votre grossesse pourra détecter et prendre les dispositions qui s’imposent.

Les autres causes des palpitations


Les différentes causes ci-dessus présentées ne constituent pas les seules susceptibles de causer des palpitations. On retrouve d’autres causes comme :

  • Le stress ;
  • L’anxiété ;
  • La panique ;
  • Une forte émotion.

Dans ces cas, les glandes surrénales sécrètent des substances qui ont un effet particulier : elles augmentent le rythme cardiaque. La future maman ressent alors les palpitations.

L’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle est un sérieux problème de santé qui fait subir une pression élevée aux vaisseaux sanguins ; et ce de façon permanente. Cette situation contraint le cœur à pomper le sang plus rapidement, ce qui peut déclencher les palpitations.

La consommation de produits excitants

Consommer des produits à effet excitant peut causer des palpitations aussi bien chez la femme enceinte que chez une personne ordinaire. Parlant de produits excitants, il s’agit généralement du tabac, de l’alcool, de la drogue ou de tout autre produit de même nature.

L’hyperthyroïdie

Les hormones thyroïdiennes exercent une influence sur certains enzymes cardiaques qui participent à la façon dont le cœur se contracte, ce qui provoque des palpitations.

Palpitations : que faire ? Existe-t-il des solutions ?

Lorsque vous ressentez des palpitations, la première chose à faire est de vous asseoir et de respirer de façon régulière pendant un moment. Cependant, à titre préventif, il y a certaines précautions que vous devez prendre afin de minimiser considérablement les risques de ressentir des palpitations. Prendre ces mesures se révèle nécessaire, car votre bien-être et celui de votre bébé en dépendent. La principale précaution que vous devez prendre est d’éviter de vous énerver, de vous angoisser ou encore de stresser fréquemment. La meilleure façon d’y arriver est de rester à l’écart autant que faire se peut des situations stressantes ou susceptibles de vous énerver.

Sur un autre plan, il est également déconseillé de s’adonner à la consommation de certains excitants comme la caféine, l’alcool ou le tabac. La présence de ces derniers dans le corps peut contribuer à la survenance des palpitations.

Aussi, si vous prenez certains médicaments qui peuvent provoquer des palpitations, n’hésitez pas à informer votre gynécologue ou la sage-femme. Ces derniers vous aideront à changer de traitement ou à adapter celui que vous suivez à votre situation.

Palpitations : des conséquences ?

A priori, les palpitations ne sont pas dangereuses et ne constituent pas forcément le signe d’un sérieux dysfonctionnement du cœur pour lequel il faut s’affoler. Comme vous venez de le découvrir, de nombreuses situations normales peuvent déclencher les palpitations chez la femme enceinte.

Néanmoins, ces dernières peuvent devenir dangereuses si elles proviennent d’une pathologie cardiaque. Dans ce cas spécifique, des complications peuvent apparaître : infarctus du myocarde ou embolie pulmonaire constituent des conséquences éventuelles. Dans tous les cas, il est conseillé de se rendre en consultation afin d’en avoir le cœur net et pour prévenir toute complication éventuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici