Les étapes de l’accouchement

Les étapes de l’accouchement

Ca y est c’est parti ! Vous vous apprêtez à vous rendre à la maternité pour accueillir bébé. Joie, stress, peur, tout se bouscule dans votre tête ! Une fois arrivée, comment se passe les quelques heures qui vous sépare de votre première rencontre avec bébé ? Moispourmoi revient sur les étapes de l’accouchement.  

L’accouchement : Etape 1, la dilatation cervicale

Une fois le rythme des contractions bien installé et le travail bien engagé, votre col va se dilater pour permettre à bébé de sortir. Cette dilatation sera plus ou moins rapide selon votre parité : plus vous aurez déjà eu des enfants, plus le temps de dilatation du col sera raccourcit. Pour un premier enfant le travail peut durer jusqu’à 12 ou 13 heures, parfois plus tandis que pour une 3ème ou 4ème naissance le travail peut se réduire à quelques minutes… Mais chaque histoire est différente et chaque femme à son histoire, donc impossible de faire des généralités, à chaque naissance son lot de surprise. Durant cette phase, votre col va commencer par se centrer puis se raccourcir, se ramollir et s’effacer. Ensuite, au fur et à mesure des contractions il s’ouvrira de 1 doigt à 10 cm (en général le travail débute à la maison, l’admission à l’hôpital se fait aux alentours des 3cm). Pour surveiller l’évolution du travail, la sage-femme viendra vous examiner toutes les heures et adaptera sa prise en charge en fonction de la vitesse de dilatation. On pourra décider de vous mettre une perfusion de spasfon pour « ramollir le col » ou encore du synthocinon pour « réguler » des contractions trop anarchiques. C’est durant cette phase que vous pourrez choisir ou non d’avoir recours à la péridurale (sachant qu’au-delà de 7cm la majorité des anesthésistes ne posent plus les péridurales puisqu’elles n’auront plus le temps d’agir). C’est aussi pendant le travail que l’on rompra la poche des eaux si celle-ci ne s’est pas rompue naturellement au préalable : sachez qu’une fois la poche rompue, les contractions vont s’intensifier !  

L’accouchement : Etape 2, la descente de bébé

Une fois à « dilatation complète », c’est au tour de bébé de descendre dans le bassin. Il va alors commencer sa route vers la sortie, passant de partie haute à partie moyenne puis enfin partie basse. C’est à ce moment-là que l’on vous installera pour « pousser ». Hors cas d’urgence ou de détresse fœtale, inutile de débuter les efforts de poussés avant « partie basse », cela vous épuiserait inutilement.  

L’accouchement : Etape 3, l’expulsion

Ca y est bébé est presque dehors ! C’est le moment de jouer, il faut pousser, en rythme avec les contractions et sur les conseils de la sage-femme pour faire sortir bébé. Deux méthodes s’offrent à vous : pousser en soufflant ou pousser en bloquant. Essayez chacune des méthodes et choisissez celle qui vous convient le mieux et qui fait avancer bébé au plus vite. Le plus simple est d’avoir suivi les cours de préparation à la naissance : le corps médical reconnait largement que les efforts de poussée sont mieux maitrisés par les femmes ayant suivi des séances de préparation à la naissance.  

L’accouchement : Etape 4 : la délivrance

Bébé est là, dans vos bras et vous vous dites que vous avez assez travaillé… Eh bien on vous demandera encore un petit effort pour expulser le placenta. Rassurez-vous, les contractions qui vous serviront à expulser le placenta seront bien moindres que celle de la naissance de bébé. Le seul inconvénient sera les petites sensations de brûlures concomitantes avec le passage du placenta si vous avez été déchirée pendant l’accouchement. Si une demi-heure après la naissance de bébé le placenta n’est pas sorti, on réalisera une « délivrance artificielle » pour sortir le placenta et éviter une hémorragie.    Retrouvez tous les indispensables pour Mamans & Bébés sur notre boutique femme enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *