Le peau à peau

De plus en plus souvent les maternités proposent aux jeunes mamans de rester en « peau à peau » avec leur enfant juste après l’accouchement. Cette méthode, recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé favorise les premiers échanges et permet à bébé de mieux réguler sa température. A quoi correspond vraiment cette méthode et qu’apporte-t-elle réellement ?

Le peau à peau, c’est quoi ?

La méthode de peau à peau consiste tout simplement à installer bébé en contact direct avec la peau de sa maman – ou de son papa – sans vêtements ni couvertures en les deux corps.

 

Une période d’adaptation

Une fois né, bébé doit s’adapter à son nouvel environnement. Le passage d’un milieu aquatique dans lequel il a « nagé » pendant neuf mois à un milieu aérien va lui paraître brutal, c’est pourquoi le contact avec votre peau et votre odeur va l’aider à vivre en douceur ce changement. En entendant le son de votre voix, les battements de votre cœur et en percevant la chaleur de votre corps il sera rassuré et se sentira en sécurité contre vous. Cette étape vous permettra à tous les deux de faire connaissance, vous pourrez lui parler et réaliser une première mise au sein si vous le souhaitez. En effet le peau à peau va induire le phénomène de « fouissement » du nouveau-né, étape pendant laquelle il va se dirigé instinctivement vers votre sein pour aller téter.

Cette méthode peut être réalisé dès la naissance (après avoir contrôler l’état de santé de la maman et du bébé) et perduré jusqu’au retour en chambre.

En cas de césarienne, le peau à peau est souvent proposé au papa, on lui demandera de retirer sa chemise et on placera bébé en contact direct avec son thorax, de la même manière que l’on procèderait avec la maman.

 

Le peau à peau : un plus pour bébé

De nombreuses études démontrent que le peau à peau précoce permet à l’enfant de développer ses propres défenses immunitaires (le bébé est exposé aux mêmes bactéries que sa mère) et favorise le démarrage de l’allaitement maternel.

On reconnait volontiers que le peau à peau permet à l’enfant (prématuré ou non) de se réchauffer et de stabiliser sa température à 37°C, il est tout aussi vrai qu’en cas de fièvre, l’excédent de température sera « absorbé » pour réguler la température du nouveau-né.

 

Les prématurés

En cas de naissance prématurée, cette méthode de peau à peau (ou méthode kangourou) est réalisée dès que les conditions le permettent. Cela aidera bébé à se réchauffer, à réguler sa température et à mieux respirer. C’est pour cela que dans les services de prématuré, voire même dans les services de réanimation infantile, on installe un fauteuil au chevet du berceau ou de l’incubateur du bébé pour que parents et enfant profite de ce moment d’échange. Dans cette situation, le peau à peau permettra à tout le monde de mieux faire face au stress de l’hospitalisation de de créer une relation d’attachement entre les parents et l’enfant qui souffrent tous deux de la séparation engendrée par cette naissance prématurée.

 

Le peau à peau, jusqu’à quand ?

Le contact de peau à peau est un bienfait que vous pouvez poursuivre même après le retour à la maison. La chaleur et la douceur de votre peau continuera à apaiser votre enfant et à lui procurer une sensation de bien-être qui peut parfois l’aider à calmer ses coliques.

 

One thought on “Le peau à peau

  1. Pingback: Sage-femme CHAUMONT | MoispourMoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *