Le don de colostrum à la naissance de bébé : un cadeau en or

Le don de colostrum à la naissance de bébé : un cadeau en or

Que vous ayez décidé d’allaiter ou non, vous aurez le choix à la naissance de bébé de lui donner votre colostrum. Ce concentré vitaminé aux propriétés extraordinaires mérite que l’on prenne quelques instants pour bien saisir ses vertus exceptionnelles…

 

Le don de colostrum : définition

Le colostrum correspond au liquide épais, de couleur jaunâtre, secrété par vos seins dès les premières heures après la naissance de bébé. Le colostrum est présent jusqu’à la montée laiteuse, en petite quantité puisque son volume ne dépasse pas 10 à 15 ml par tétées. Il sera ensuite remplacé vers le 3ème jour par le véritable lait maternel si la maman souhaite allaiter.

 

Le don de colostrum : quels sont ses vertus ?

Des propriétés protectrices

En 1989, des chercheurs ont constatés que si un nourrisson recevait plus de 350 ml de colostrum sur ses 3 premiers jours de vie (période correspondant à la mise en place de la montée laiteuse) il serait protégé de la carence en vit K et ainsi du risque hémorragique.

La richesse du colostrum en agents anti-oxidant va aussi limiter le risque de survenue d’entérocolite ulcéronécrosante.

Des propriétés nutritionnelles

La composition du colostrum, riche en protéines et en lipides va permettre au nouveau-né de stabiliser sa glycémie et lui apportera tous les composants nécessaires à son alimentation au cours de ses premiers jours de vie.

Des propriétés laxatives

Il possède des propriétés laxatives, permettant l’élimination du méconium (1ères selles de bébé), diminuant ainsi les premières coliques de bébé.

Des propriétés anti-infectieuses

Le colostrum est une petite potion « nutritionnelle & anti-infectieuse » très précieuse : Il contient beaucoup plus de protéines que le lait mature et ces protéines ont des propriétés anti-infectieuses 2 à 5 fois plus élevées que celles du lait maternel. Les immunoglobulines présentent dans le colostrum sont aussi 100 fois plus élevées que celles retrouvées dans le lait mature ce qui lui confère un rôle majeur dans la mise en place des première défenses immunologiques de bébé.

Le colostrum est aussi composé de véritables cellules vivantes : les leucocytes. Celles-ci joueront un rôle essentiel dans la protection de l’enfant contre les affections environnantes. Ces leucocytes, correspondant à ceux présent chez la mère vont permettre d’offrir à bébé la même palette de protection contre les germes que celle possédée par la mère. Maman offre ainsi à son enfant ses propres moyens de défenses par l’intermédiaire des cellules protectrices qu’elle fabrique puis qu’elle transmet à son enfant grâce au colostrum.

 

Le don de colostrum : Qu’implique ce don ?

Un don unique de colostrum en salle de naissance n’induira pas la mise en place de l’allaitement. Pas assez informé sur le sujet, la majorité des mamans ne souhaitant pas allaiter ne savent pas qu’elles peuvent malgré tout proposer leur colostrum à bébé après l’accouchement, souvent au moment du peau à peau.

Pourtant le don de colostrum est un cadeau inestimable pour bébé, lui offrant ses premières armes immunologiques et nutritionnelles pour affronter le monde extra-utérin. Après 9 mois passé « perfusé » par sa mère, recevant les éléments essentiels à son bon développement via le cordon ombilical, pourquoi ne pas prolonger ce cadeau encore une dernière fois en lui offrant le don de colostrum, que l’on allaite ou non ?

 

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *