Le dépassement de terme

Les dépassements de termes concernent environ 10% des femmes enceintes. Il correspond à une prolongation de la grossesse, au-delà de 41 semaines d’aménorrhée (ou 39 semaines de grossesse).

Les principales causes de dépassement de terme

– Une erreur de terme : lorsque le terme n’a pu être déterminé de manière très précise, la date fixée théoriquement pour votre fin de grossesse a pu être établie un peu trop tôt…

– Une histoire de famille … : parfois, si votre mère et votre grand-mère ont elle-même accouchée post-terme, il se peut que la génétique soit en cause et qu’à votre tour vous dépassiez le terme de votre grossesse.

Le suivi en cas de dépassement de terme

Le jour du terme vous allez vous rendre à la maternité pour que l’on fasse un examen permettant de vérifier le bien-être de votre enfant. On vous fera un monitoring pour enregistrer vos contractions ainsi que le rythme cardiaque de votre bébé. Une échographie pour mesurer votre bébé et la quantité de liquide amniotique sera réalisée. Parfois une amnioscopie est faite pour vérifier la teinte du liquide amniotique.

Dans la plupart des maternités, si les conditions sont favorables, un déclenchement vous est proposé. Dans le cas contraire, si votre col n’est pas « prêt » la future maman rentrera chez elle et viendra consulter toutes les 48h. En général les médecins tolèrent un dépassement de terme de 8 jours, au-delà il opte pour le déclanchement artificiel de l’accouchement quoi qu’il en soit, voire une césarienne en cas d’échec de déclenchement.

Comment aider « naturellement » la mise en travail

N’hésitez pas à marcher, bouger, ou faire le grand ménage. Bref arrêtez de vous ménager et dépensez-vous !

Vous pouvez aussi vous orienter vers les médecines douces et faire des séances d’acuponcture, d’ostéopathie ou prendre de l’homéopathie pour assouplir votre col.

Votre sage-femme peut aussi pratiquer un décollement (si votre col est favorable, elle passe son doigt entre le pôle inférieur de l’œuf et votre col).

Enfin, il existe une méthode de « déclenchement à l’italienne » : faites l’amour, les prostaglandines contenues naturellement dans le sperme provoquent des contractions utérine et parfois mettent en route le travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *