L’arrêt maladie de grossesse pathologique

Entre congé pathologie de grossesse et arrêt postnatal sachez qu’en cas de soucis particulier chez vous ou votre enfant, l’assurance maladie à prévu deux congés pathologiques supplémentaires.

Le congé pathologique de grossesse

En plus du congé maternité standard, certaine grossesse nécessitent un congé supplémentaire en cas  » d’état pathologique résultant de la grossesse « . Effectivement si votre état de santé impose un repos complet avant la naissance votre médecin peut vous délivrer un congé pathologique dès la déclaration de naissance et ainsi profiter d’un arrêt de travail avant le début légal de votre congé maternité.

Ainsi, toute femme présentant une grossesse à risque peut se le faire prescrire, dans un délai obligatoire de six semaines avant le congé maternité. Ce congé peut durer 14 jours maximum, consécutifs ou non.

Pour bénéficier d’une prise en charge similaire à celle de votre congé maternité vous devrez bien entendu envoyer une lettre recommandée à votre employeur qui lui mentionnera les dates de votre arrêt. Vous joindrez à votre courrier le certificat médical que vous ferez aussi parvenir à votre caisse primaire d’assurance maladie.

L’arrêt maladie postnatal

Si vous avez subi un accouchement ou des suites de couches difficiles qui vous demande un temps supplémentaire de récupération (césarienne, lymphangite, dépression…), votre médecin peut vous prescrire un arrêt maladie d’une durée maximale de quatre semaines. Ce congé doit être pris en une seule fois et directement à la suite de votre congé standard postnatal.

Contrairement au congé pathologique de grossesse qui est assimilé au congé maternité en termes d’indemnisation, le congé maladie postnatal est assimilé à un congé maladie avec une indemnisation à hauteur de 50% de vos revenus (le reste dépend des conventions collectives de votre entreprise qui peut ou non prévoir de vous verser le complément de votre salaire).

  Retrouvez tous les indispensables pour Mamans & Bébés sur notre boutique femme enceinte. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *