L’allaitement lors du retour à la maison

Après un bon démarrage à la maternité, il est temps de poursuivre votre allaitement à la maison. Vous allez connaître des variations dans le rythme des tétées, dans l’aspect de votre lait, dans la consistance de vos seins : tout cela est normal.

 

L’allaitement s’adapte à l’âge et aux besoins de votre bébé

Au départ de l’allaitement, il y a généralement 8 à 12 tétées par 24h. Six à sept sont des tétées-repas, qui durent assez longtemps ; et il y a aussi des tétées-câlins qui durent juste quelques minutes : cela est normal et ne vous en privez pas. D’autant que plus le bébé tête, plus la production de lait est stimulé !

Une fois votre allaitement bien installé, bébé aura pris son rythme et tétera environ toutes les 3 à 4 h, espaçant de plus en plus les tétées nocturnes. Vers 3 semaines de vie il peut cependant faire une « crise de croissance » pendant laquelle il vous sollicitera davantage. Cela ne veut pas dire que vous n’avez plus assez de lait. Cela veut dire simplement que le bébé est plus âgé et il fait ce qu’il faut pour augmenter la production de votre lait.

Passé cette période, bébé reprendra son rythme de tétée habituel jusqu’à un rythme « jour/nuit » qui lui permettra de « tenir » plus longtemps entre 2 tétées et de faire ses nuits.

Vos seins redeviendront très souples, comme avant la grossesse, attention cela ne signifie pas un manque de lait, bien au contraire c’est le signe d’un allaitement efficace et régulier.

Ne vous étonnez pas non plus si pendant une période de chaleur votre enfant réclame plus souvent votre sein, il a juste soif et se sert de ces tétées « bonus » pour se désaltérer.

Des situations d’allaitement à surveiller :

– Vos seins sont tendus, chauds et vous avez de la fièvre

Une telle congestion peut être bénigne et le reflet d’un simple espace de tétées, soit dû à un changement de rythme de bébé, soit parce que vous le sevrez. Laissez vos seins s’adapter au changement, vous pouvez soulagez la congestion en prenant des douches chaudes ou immergez les seins dans le bain et exprimez manuellement l’aréole pour faire couler le lait. Ils seront plus souples et moins chauds.

Attention à ne pas faire de mastite ou d’engorgement, qui seraient alors plus dangereux. Aux moindre doute n’hésitez pas à appeler votre sage-femme, la maternité ou encore les Associations d’aide à l’allaitement qui vous conseilleront.

– Les crevasses

Ce sont de petites fissures rouges et très douloureuses qui apparaissent au niveau des mamelons. Lorsqu’elles sont déjà bien avancées il est possible qu’elles saignent. Provoquées par une mauvaise position de bébé lorsqu’il prend le sein, il est nécessaire de vite remédier au problème, sans quoi l’allaitement devient très difficile. Le mieux est d’anticiper l’apparition des crevasses et d’empêcher leur survenue, néanmoins si elles sont là quelques conseils peuvent s’avérer utiles : laisser sécher vos seins à l’air, le plus souvent possible (le frottement avec les vêtements ne ferait qu’empirer la situation). Pensez à l’homéopathie, il existe certains remède, parlez-en à votre sage-femme. Vous pouvez aussi utiliser des bouts de seins en silicones qui laisseront vos seins cicatriser rapidement. Surtout faite vous aider pour mettre bébé au sein et retrouver une bonne position d’allaitement.

Conservation du lait maternel

A température ambiante vous pourrez le conserver pendant 4 heures, au réfrigérateur dans un récipient stérile, 48 heures.

Vous pouvez aussi le congeler, il se conservera alors pendant 4 mois, pensez à le congeler dans des quantités astucieuses afin de ne pas en perdre en le décongelant.

 Retrouvez tous les indispensables pour Mamans & Bébés sur notre boutique femme enceinte. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *