GRIPPE INTESTINALE CHEZ LA FEMME ENCEINTE

GRIPPE INTESTINALE CHEZ LA FEMME ENCEINTE

Vous souffrez de maux de ventre, de nausées, de vomissement voire même de diarrhée et votre médecin vous a diagnostiqué une grippe intestinale… Quelle est donc cette affection et quels sont ses conséquences chez la femme enceinte ? Moispourmoi répond à toutes vos questions sur la grippe intestinale chez la femme enceinte.

 

GRIPPE INTESTINALE : DEFINITION

Les virus sont les origines les plus courantes de la grippe intestinale. Parmi eux, les plus répandus sont le Rotavirus, l’Adénovirus ou encore l’Astrovirus. Dans une moindre mesure des bactéries telles que l’Escherichia coli , le Campylobacter et la shigella peuvent aussi être responsables de la maladie. Quel que soit l’origine, bactérie ou un virus, les symptômes sont relativement semblables.

Les signes cliniques de la grippe dite « intestinale » ne sont pas tout de suite visibles après l’introduction des micro-organismes responsables dans l’organisme. Pour que les symptômes se développent, il faut un délai de 4 à 72 heures après le contact avec les germes, c’est ce que l’on nomme la période d’incubation.

 

GRIPPE INTESTINALE CHEZ LA FEMME ENCEINTE : LES SIGNES

Si vous souffrez depuis quelques jours de douleurs aiguës à l’estomac, de diarrhée intense, de vomissements, ou encore de malaise à chaque fois que vous mangez, il est important de consulter très rapidement un médecin. Avec ce type de pathologie il se produit une déshydratation et une perte de poids  rapide, que l’on ne peut pas se permettre pendant la grossesse.

 

GRIPPES INTESTINALE CHEZ LA FEMME ENCEINTE : CONSEILS

La majorité des virus intestinaux diminuent notre appétit, ce qui inquiète les femmes pendant la grossesse. Il faut être vigilant à garder une bonne hydratation. Il faut veiller  à consommer des aliments très légers et doux. Il faut manger en petites quantités plusieurs fois par jour et essayez d’adapter à la réaction du corps. Ne prenez en aucun cas  du café, du thé ou des boissons contenant de la caféine comme les sodas ou autres boissons énergisantes, car elles augmentent la déshydratation. De plus, les plats trop riches et trop gras, ainsi que les condiments forts et piquants doivent être complètement évités, car ils pourraient aggraver la situation.

 

GRIPPE INTESTINALE CHEZ LA FEMME ENCEINTE : DIFFERENCE AVEC UNE GASTROENTERITE ?

La grippe s’attaque au système respiratoire. Est-ce en rapport avec la gastro ? Et bien en réalité, le virus de la grippe n’est pas à l’origine de la grippe intestinale. Cette dernière est proche de la grippe par ses symptômes, notamment fièvre et nausées. Mais le virus qui est responsable de la grippe intestinale se trouve être le rotavirus. Il s’agit d’un abus de langage la grippe intestinale, devrait s’apeler « gastro-entérite virale ». Grippe intestinale et gastro, c’est la même chose !

 

GRIPPE INTESTINALE CHEZ LA FEMME ENCEINTE : PRECAUTIONS

Si la situation s’empire ou alors que vous ne réussissez pas à contrôler les vomissements, la diarrhée et surtout la déshydratation, il faut vous rendre rapidement à l’hôpital. Les services des urgences ou de la maternité mettront en place un traitement d’hydratation adaptée et vous gardera sous surveillance pour que vous et bébé ne couriez aucun risque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *