La grossesse est une période particulièrement délicate de la vie de toute femme. Avec une alimentation équilibrée, variée et saine, complétée par des suppléments nutritifs, la mère et l’enfant sont généralement bien soignés. Cependant, certains signes cliniques qui peuvent sembler anodins en temps normal peuvent interpeller lorsqu’il s’agit d’une femme enceinte. Comment interpréter les ventres à l’aspect très dur durant une grossesse et quel peut-en être le degré de gravité ?

Comment se présente un ventre dur durant la grossesse ?

Durant la grossesse, la plupart des femmes éprouvent un durcissement de l’abdomen. En règle générale, un estomac dur n’est pas douloureux pendant la grossesse. Et les seules fois où le ventre devrait être très dur, c’est lorsque la femme contracte son ventre. Mais les cas de ventres anormalement très durs se manifestent par des douleurs auxquels s’ajoutent un durcissement, ou même une sensation de pression vers le bas ou de traction dans l’aine et le dos. La femme enceinte éprouve également une douleur régulière ou de très longue durée qui peuvent nécessiter l’intervention d’un médecin. Il est plus courant d’observer les durcissements du ventre la nuit, surtout lorsque la femme se repose. Souvent, il n’est pas nécessaire de faire quoi que ce soit, car ces contractions sont normales et attendues.

Quels peuvent être les explications possibles d’un ventre dur durant la grossesse ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’état de ventre dur pendant la grossesse

Les contractions de Braxton-Hicks

Habituellement, lorsque l’abdomen devient dur dans le dernier tiers de la grossesse. Médicalement correctes, elles sont appelées contractions de Braxton-Hicks. Elles font partie de la grossesse et sont déclenchées par l’hormone ocytocine. Elles sont également provoquées par un mouvement après avoir été immobile ou exercice, un orgasme ou des actes sexuels, les mouvements répétitifs du bébé ou un état de déshydratation ou simplement lorsque le ventre a été touché, heurté ou manipulé d’une manière ou d’une autre. Elles surviennent au début de votre grossesse, mais vous ne les ressentirez peut-être pas avant le deuxième trimestre. S’il s’agit de votre première grossesse, vous pourriez commencer à les ressentir à partir d’environ 16 semaines. Elles ne durent généralement que 20 à 30 secondes et peuvent se produire tout au long de la journée sans schéma régulier. Dans les grossesses ultérieures, vous pouvez ressentir des contractions de Braxton Hicks plus souvent ou plus tôt. Certaines femmes ne les ressentent pas du tout.

L’abdomen devient dur parce que l’utérus se contracte, ce qui est généralement indolore. Bien que ces douleurs de travail puissent parfois être inconfortables à douloureuses, elles diffèrent des vraies douleurs de travail principalement en ce qu’elles n’ont aucun effet sur l’ouverture du col de l’utérus, c’est-à-dire qu’elles n’ont aucune signification inductrice de naissance. Surtout au cours des dernières semaines avant la naissance, il est souvent difficile pour la plupart des femmes de faire la différence entre les types de travail.

La constipation et les mauvaises digestions

La constipation peut entraîner un estomac dur – même pendant la grossesse. La cause serait la modification de la production d’hormones, qui détend l’intestin. La progression plus lente associée signifie que les selles restent plus longtemps dans l’intestin où l’eau est extraite. Le résultat, en plus d’un ventre dur, est une selle rare et sèche.

La fatigue ou le manque d’effort physique

Un estomac dur pendant la grossesse peut également être déclenché par un effort physique excessif ou des crampes d’estomac. Si vous vous mettez trop de pression, cela peut se manifester par un ventre dur et éventuellement provoquer des crampes. Un effort physique tel que soulever trop de poids, faire trop d’exercice, effectuer des travaux ménagers de façon répétitive peut provoquer un durcissement de la région abdominale. C’est pourquoi il est conseillé aux femmes de se reposer très souvent durant leur grossesse. Des bains d’eaux chaudes peuvent également aider à régler les ventres durs provoqués par la fatigue.

Cependant, l’inertie (c’est-à-dire un effort physique réduit), à son tour, conduit à une constipation désagréable, qui peut se manifester par un ventre dur et des selles rares. Tout cela est provoqué par le faite que vos intestins fonctionnent de façon anormale : en raison de la lente digestion, la nourriture est utilisée plus soigneusement et votre bébé est mieux alimenté en nutriments.

Dans certains cas, le ventre dur durant la grossesse n’est tout simplement pas explicable. L’estomac dur est alors inconfortable et peut entraîner d’autres effets secondaires. Il peut ne pas nécessiter de traitement dans la mesure où c’est n’est qu’un état physique qui change avec le temps, ou alors il peut nécessiter un traitement prolongé.

Outre les causes énumérées, des malaises abdominaux communs peuvent survenir pendant la grossesse, généralement bénins, mais capables d’entraîner un durcissement du ventre. Elles constituent le symptôme d’un utérus en croissance, des virus de l’estomac, des calculs rénaux, un fibrome ou encore des sensibilités alimentaires.

Quand consulter en cas de ventre dur durant la grossesse ?

Le ventre dur chez la femme enceinte peut se présenter sous des apparences plus ou moins graves. Mais, il est conseillé de consulter un médecin lorsque :

  • il s’agit d’une grossesse extra-utérine : elle se produit lorsque l’ovule est implanté ailleurs que dans l’utérus. Le plus souvent, l’œuf est implanté dans la trompe de Fallope ;
  • La grossesse est en phase terminale (6e à 8e mois) ;
  • La femme éprouve plusieurs épisodes de ventre dur par jour, ce qui signifie qu’elle a plus de 2 contractions par heure ;
  • Elle souffre de perte de sang par le vagin ;
  • Elle ressent une diminution des mouvements du bébé ;
  • Elle ressent de la douleur pendant les contractions ou d’autres signes tels que les fièvres, la nausée ou de fortes courbatures. Il peut souvent s’agir d’une infection des voies urinaires, le plus souvent reconnue par la douleur, l’inconfort et/ou les brûlures lorsque vous urinez.

Bien que de nombreux cas de contraction de l’estomac puissent être attribués à des contractions de Braxton-Hicks ou à des douleurs de croissance, il y a toujours une légère chance que ce soit dû à d’autres causes plus ou moins graves. Quoi qu’il en soit, il est toujours de consulter d’un professionnel de santé si les symptômes persistent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici