En route vers bébé : de l’arrivée à la maternité à la naissance de bébé.

En route vers bébé : de l’arrivée à la maternité à la naissance de bébé.

La première phase de l’accouchement correspond à ce que l’on appelle « le travail ». Cela correspond à la période qui s’étend de dilatation du col à la descente de bébé dans le bassin. En fonction de votre parité (du nombre de bébés dont vous avez déjà accouché), de l’intensité des contractions, de la position de bébé, etc… cette période va être plus ou moins longue. Un point sur ce premier pas vers bébé…

 

L’arrivée à la maternité : Où se présenter ?

Le jour

En journée l’entrée à la maternité se fera classiquement par l’accueil. Allez repérer au préalable où se situent les salles de naissance de manière à ne pas être complètement perdue et paniquée le jour J.

Sachez que vous pourrez être déposée directement à l’entrée de la maternité en voiture mais la voiture devra ensuite être déplacée pour libérer l’accès.

La nuit

La nuit les portes de la maternité sont fermées et un vigile supervise la sécurité. Attention le parking réservé de la maternité peut aussi être fermé. Faites un essai au cours de la grossesse de manière à bien repérer le trajet « de nuit » en voiture pour accéder à l’entrée de l’hôpital. Généralement une sonnette permet d’appeler les salles de naissance et d’ouvrir les portes pour vous accueillir.

 

L’arrivée à la maternité : L’accueil par l’équipe de la maternité

Prise en charge de la future maman

Une fois arrivée aux portes de la maternité l’équipe obstétricale sera là pour vous prendre en charge. On vous conduira aux salles de naissance, à pieds, en fauteuil ou en brancard en fonction de votre état et de l’avancée du travail.

Une fois en salle de naissance vous vous enlèverez vos vêtements pour vous glisser dans une blouse. Vous serez ensuite installée sur une table d’accouchement.

Prise en charge du futur papa, ou de la personne accompagnante

Concernant votre conjoint, celui-ci devra attendre en salle d’attente pour enfiler une blouse et des sur-chaussures.

 

L’arrivée à la maternité : le travail de l’accouchement

La surveillance

En salle de naissance, la sage-femme viendra vous poser une voie de perfusion (et réalisera par la même occasion des bilans sanguins si nécessaire), prendra votre tension, votre pouls et votre température.

Ensuite un examen obstétrical sera réalisé avec prise de la hauteur utérine, palpation abdominale et toucher vaginal. D’après celui-ci une évaluation de l’avancée du travail pourra être faite.

Le monitoring sera ensuite installé avec un capteur pour les contractions et un capteur pour les bruits du cœur de bébé.

Si votre dossier n’est pas complet les sages-femmes pourront venir le remplir à vos côtés (pensez donc à amener vos derniers examens et carte de groupe sanguin).

 Si vous souhaitez la péridurale, informez l’équipe soignante pour qu’elle puisse prévenir l’anesthésiste.

Tout au long du travail un point sera réalisé toutes les heures par la sage-femme qui pourra ainsi s’assurer du bien-être materno-fœtal de bon déroulement du travail pour ensuite le reporter sur le partogramme.

La dilatation du col et la descente de bébé dans le bassin

L’ouverture du col

Le travail de l’accouchement va correspondre à l’ouverture du col : celui-ci est fermé durant la grossesse puis se dilate jusqu’à 10cm au cours du travail.

On considère qu’une femme est en travail à partir du moment où son col est dilaté à 3 cm et qu’il a évolué entre 2 touchers vaginaux espacés d’une heure.

Chez une primipare le travail peut prendre jusqu’à 10 heures, on parle de 1cm par heure.

Chez la multipare le travail est généralement accéléré avec une moyenne de 4 à 5 heures.

Lors des touchers vaginaux, la sage-femme va prendre en compte plusieurs paramètres : la longueur (long, mi-long, court, effacé), la position (postérieur, centré), la consistante (ferme, ramolli, mou) et l’ouverture (fermé, puis de 1 à 10cm).

La descente de bébé

Une fois votre col dilaté complètement, bébé va entamer sa descente : c’est-à-dire qu’il va descendre dans votre bassin. Il va d’abord s‘engager et dépasser le détroit supérieur du bassin puis descendre pour arriver jusqu’au périnée. Ce n’est qu’à ce moment-là que la sage-femme vous installera pour vous faire « pousser ». La descente de bébé peut prendre encore 2 heures.

Rq : le délai entre la dilatation complète et l’engagement de bébé dans le bassin ne doit pas excéder 45 min, auquel cas on parlera de dystocie d’engagement.

 

L’expulsion et la naissance de bébé

Après ces quelques heures de travail, le grand moment est enfin arrivé. La sage-femme vous installe et vous pouvez commencer les efforts de poussée.

Cette phase ne devra pas durer plus de 30 minutes.

Il faudra bien suivre les conseils de la sage-femme qui vous dira quand pousser et quand reprendre votre souffle. Pour préserver votre périnée et éviter les déchirure la sage-femme va maîtriser l’expulsion de bébé. Si besoins, une épisiotomie pourra être pratiquée. Si malgré vos efforts expulsif bébé ne peut pas sortir, l’obstétricien pourra avoir recours à certains instruments (ventouse, spatule, forceps).

Sachez qu’une fois la tête sortie, le plus « gros » est fait, le passage des épaules et du reste du corps se fera dans la majorités des cas, tout naturellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *