Au cours des neuf mois que dure une grossesse, une femme enceinte peut ressentir différentes sortes de douleurs. Parmi ces dernières, on retrouve celles qui se localisent au niveau du pubis et qui constituent une véritable gêne pour la future maman. Une question importante se pose alors : est-ce normal pour une femme enceinte de ressentir des douleurs au pubis ? Quelles sont les causes de ce type de douleurs ? Existe-t-il des solutions ? Découvrez les réponses de ces différents questionnements dans cet article.

Comment se manifestent les douleurs pubiennes ?


Les douleurs au pubis touchent de nombreuses futures mères. Elles sont situées localement à la symphyse pubienne et à l’articulation sacro-iliaque. Le pubis est en effet constitué de deux os qui forment la partie inférieure de l’os iliaque et qui se révèlent reliés entre eux par une articulation plus ou moins sensible : la symphyse pubienne. Dans la plupart des cas, les douleurs pubiennes apparaissent de manière graduelle. Leur intensité monte donc progressivement et peut atteindre 7 sur une échelle de 10.

Lorsqu’une femme enceinte est atteinte de douleurs au pubis, voici les signes et symptômes qu’elle présente :

  • Une sensation que son bassin va s’ouvrir ;
  • Une douleur à l’aine ;
  • Des douleurs à la symphyse pubienne ;
  • Des difficultés et douleurs au moment de sortir de la voiture ;
  • Des difficultés et douleurs pendant la marche ;
  • Des douleurs au moment de changer de position ;
  • Une sensation de poids ou de lourdeur au niveau du bas ventre ;
  • Une irradiation de la douleur aux muscles adducteurs et bien d’autres symptômes.

À quel moment apparaissent les douleurs au pubis ?

Il n’est pas possible de donner avec une exactitude le moment de la grossesse où la future mère ressentira des douleurs pubiennes. Il en est ainsi, car les choses peuvent varier d’une femme enceinte à une autre. Cependant, d’après certaines données, environ 9% des femmes en état de grossesse ressentiraient les douleurs pubiennes au cours du premier trimestre. Parallèlement, pour 89% d’elles, ces douleurs surviendraient pendant le 2e ou 3e trimestre de la grossesse.

Douleurs pubiennes pendant la grossesse : quelles causes ?

Les douleurs ressenties par une future maman au niveau de son pubis peuvent être dues à plusieurs causes. Voici les plus fréquentes.

Le poids du bébé

Lorsque la grossesse évolue normalement et tend petit à petit vers son terme, le bébé commence à gagner du poids. À un certain niveau, ce dernier finit par charger le bassin de la future mère qui peut alors commencer à ressentir des douleurs.

L’effet des hormones

Au cours d’une grossesse, diverses hormones sont libérées. Sous leur effet, les ligaments s’assouplissent et s’étirent afin de permettre l’écartement des os pelviens. Lorsqu’ils deviennent distendus, les ligaments peuvent provoquer des douleurs au pubis. L’intensité de ces dernières demeure variable durant toute la grossesse. Il arrivera ainsi des moments où la future maman ressentira de fortes douleurs pubiennes. Mais d’autres fois, la douleur se révélera beaucoup plus supportable pour elle. Retenez également que l’intensité de ces douleurs variera en fonction de chaque future maman. Pour certaines, la douleur sera ressentie à une intensité élevée pendant tout le reste de la grossesse. D’autres par contre ressentiront moins de douleurs.

L’autre raison qui peut expliquer les douleurs au pubis ressenties par la future maman est le déplacement de son centre de gravité vers l’enfant.

Quand finissent les douleurs pubiennes ?

Dans la plupart des cas, les douleurs pubiennes touchant la femme enceinte cessent à l’issue de la naissance. La nouvelle maman retrouve alors sa tranquillité d’avant grossesse et peut mener à nouveau une vie normale. Cependant, il n’est pas rare de voir certaines jeunes mamans continuer de ressentir les douleurs pubiennes en dépit de l’accouchement déjà effectif. Face à ces cas particuliers, il faut garder son calme et attendre que la douleur s’estompe de manière progressive.

Douleurs pubiennes pendant la grossesse : est-ce normal ?

Généralement, lorsque les futures mères ressentent pour la première fois des douleurs au pubis, elles paniquent et se mettent à imaginer tout type de scénario. Mais en réalité, ce type de douleurs ne présente aucun danger particulier pour la future maman ou pour son petit protégé. Les douleurs au pubis durant la grossesse se révèlent normales et font juste partie intégrante du processus.

La survenance des douleurs ligamentaires par exemple signifie que le corps de la femme est en train de subir quelques changements afin d’offrir le meilleur cadre de croissance au bébé et parallèlement se préparer pour l’accouchement. Cela se révèle tout à fait normal.

Toutefois, si vous n’êtes toujours pas rassuré, vous pouvez vous rendre en consultation chez la sage-femme ou le gynécologue. Spécialistes des grossesses, ces derniers détecteront rapidement les causes des douleurs pubiennes que vous ressentez.

Douleurs pubiennes : existe-t-il des solutions ?


Il n’existe à proprement parler pas de traitement contre les douleurs au pubis de la femme en état de grossesse. Auparavant, les médecins prescrivaient aux futures mères confrontées à ce problème des suppléments de calcium et de vitamine D afin de renforcer les os. Aujourd’hui, la future maman peut se soulager en recourant à d’autres formes de solutions efficaces.

Le repos

Le repos constitue l’une des solutions les plus recommandées pour obtenir un certain soulagement lorsque l’on est en proie aux douleurs pubiennes. Ces dernières peuvent en effet avoir pour cause les efforts physiques ou mouvements effectués par la femme enceinte de façon quotidienne. Pour les calmer, la future mère doit donc se reposer suffisamment.

Prendre certaines précautions

Comme expliqué ci-dessus, les douleurs au pubis peuvent être déclenchées par certains efforts physiques effectués par la femme enceinte. Pour cela, vous devez éviter de déployer ces efforts qui peuvent provoquer les douleurs au pubis. En fonction des spécificités liées à votre grossesse, la sage-femme ou le gynécologue se fera le plaisir de vous expliquer ce que vous pouvez faire et ce que vous ne devriez pas faire. N’hésitez de ce fait pas à vous rendre en consultation afin d’en avoir le cœur net.

Les massages et exercices de relaxation


Pour soulager ses douleurs pubiennes, la femme peut opter pour la pratique de thérapies physiques comme l’ostéopathie. Elle a également la possibilité de pratiquer des activités aquatiques, car dans l’eau, le ventre pèse moins, ce qui agit sur la douleur en l’atténuant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici