est un moment important pour une femme, car il s’agit de donner vie à un être humain. Vous êtes presque à terme et dans quelques semaines, vous allez accueillir votre nouveau-né et le serrer dans vos bras. Pour que tout se passe bien, il serait idéal de prendre certaines dispositions en amont. Voici quelques conseils de sage-femme que vous pourrez suivre afin de vous préparer à accoucher.

Choisir sa maternité 

Le premier conseil à prendre en compte pour se préparer à accoucher est de bien choisir sa maternité. En effet, dès que vous ressentez les symptômes de la grossesse à terme, vous devez décider du lieu de l’accouchement. Deux possibilités se présentent à vous en la matière, à savoir : à la maison ou la maternité. Bien évidemment, la seconde option est la plus recommandée et elle obéit à certains critères. Pour bien choisir votre maternité, il faut tenir compte de la distance de cet endroit par rapport à votre résidence. Ensuite, vous devez décider du niveau de maternité dans laquelle vous souhaitez vous rendre.

Les établissements de niveau 1 prennent en charge les grossesses simples qui ne présentent aucun risque particulier. Il y a ensuite les maternités de niveau 2 qui sont équipées d’unité de néonatologie pour s’occuper des grossesses compliquées. Quant aux établissements de niveau 3, ils conviennent aux accouchements prématurés et sont dotés d’un espace de ranimation. D’autres critères relevant de la sécurité, du confort et de vos besoins sont aussi à prendre en compte.

Définir son projet de naissance

Le projet de naissance est une étape cruciale dans la préparation d’un accouchement. Il se déroule entre les géniteurs (surtout la maman) et le spécialiste en charge de l’opération. Le but ici est de définir vos attentes en précisant par exemple si vous voulez un accouchement avec péridurale ou un accouchement naturel. Comme vous pouvez le lire sur mums-but-twins.fr, il sera également question de discuter de la tétée d’accueil et d’autres points importants. Ainsi, le médecin sait à quoi s’attendre le jour venu et fera de son mieux pour respecter vos besoins.

D’ailleurs, il pourra même vous orienter sur les procédés les plus adéquats et vous aiguiller avec ses conseils avisés. Sachez toutefois que ledit spécialiste est en mesure de ne pas suivre vos recommandations. Si ces dernières sont susceptibles d’impacter négativement votre santé ou encore celle du nouveau-né. En d’autres termes, l’équipe médicale a le dernier mot pour recourir à d’autres alternatives pour des questions de sécurité.

Se préparer à l’accouchement

La préparation à l’accouchement proprement dite se met en place à travers différentes séances proposées généralement par les maternités. L’objectif est d’aider les futures mères à traverser sereinement cette étape, notamment si c’est leur première fois. L’haptonomie est la procédure la plus observée et elle consiste à établir un lien entre les parents et le bébé. C’est une séance dite d’affectivité qui permet d’entrer en contact avec ce dernier et de le préparer au monde extérieur. Ensuite, vous avez aussi le chant prénatal, un procédé très classique qui rassure l’enfant, le met en sécurité et en confiance.

Grâce à cette séance, il est réceptif aux voix de ses parents et les vibrations émises contribuent à son bien-être. Par ailleurs, vous pouvez également opter pour l’acupuncture ; une pratique issue de la médecine chinoise. Elle vise à soulager la femme enceinte des douleurs de la grossesse et la préparer au moment fatidique de l’accouchement. La sophrologie prénatale, le yoga, l’aquagym et l’hypnose sont aussi des solutions envisageables pour une préparation à accoucher. Il vous revient de faire le choix de celle qui convient (d’un commun accord avec votre médecin).

Être organisé

Si votre bébé arrive bientôt, il faut que vous soyez bien organisé en vous procurant tout le nécessaire. Assurez-vous que vous disposez des matériels comme la poussette, le lit, les accessoires de toilette, les biberons et les couches. Les sages-femmes recommandent de préparer votre valise de maternité afin de ne pas être surprise le jour venu. Vous devez non seulement prévoir des vêtements pour l’enfant, mais aussi pour vous et des équipements pour vous garder occupée.

Ainsi, une fois que vous aurez mis pied dans le centre sanitaire, vous serez plus sereine. En réalité, de nombreuses femmes stressent par rapport au fait d’avoir manqué de prendre un accessoire. Cela accroît le risque de panique, mais en étant organisé, vous vous épargnez cette anxiété.

Se faire entourer et travailler son mental

La meilleure manière de vous préparer à accoucher est de vous faire entourer et de compter sur vos proches. Du futur papa à la belle-famille passant par vos amis ou vos collègues, ceux-ci vous seront d’une grande aide. N’hésitez pas à leur parler si vous avez peur, car plus le jour approche et plus cela risque de se produire. Ils pourront vous rassurer et vous prêter main-forte d’une manière ou d’une autre. 

En outre, travaillez votre mental en vous préparant psychologiquement parce que la confiance en vous est la clé. Vous pouvez vous accorder de petits moments de repos sans la présence d’une tierce personne afin d’être en communion avec votre futur bébé. Appréciez ce moment et cette chance que vous avez de pouvoir donner vie à un être humain.