Comment muscler son périnée ?

Comment muscler son périnée ?

 

Le périnée correspond à un ensemble de muscles très important situés au niveau de l’entre-jambe. Nous découvrons souvent son existence après avoir accouché puisque l’on nous precrit des séances de rééducation du périnée. Mais comment muscler son périnée au quotidien ? Existe-t-il des moyens pour tonifier ces muscles aux rôles primordiaux ? Moispourmoi vous dévoile tout…

 

Comment muscler son périnée : de bonnes habitudes à prendre

Tout comme on apprend à rentrer son ventre, il faut apprendre à verrouiller son périnée. En gros il faut serrer les fesses et le vagin. Au début, cet exercice sera fatigant et contraignant. Mais à force vous prendrez l’habitude de verrouiller votre entre-jambe et cela deviendra naturel !

 

Comment muscler son périnée : de la gym tonique pour le périnée !

Au cours de vos séances de rééducation du périnée la sage-femme va vous apprendre différents exercices à réaliser pour remuscler chacun des muscles de votre périnée de manière bien différencié. C’est ce que l’on appelle la méthode CMP : Compréhension et Maitrise du Périnée. A travers différentes images (le pont levis, les portes d’assenceur, etc…) vous allez travailler les muscles de votre périnée. Une fois les exercices compris et mis en place au cabinet, vous pourrez alors les travailler quotidiennement à la maison !

 

Comment muscler son périnée : les abdos, les abdos, les abdos !

Une bonne rééducation du périnée va de pair avec une bonne rééducation abdominale. A la fin de vos séances de rééducation du périnée, demandez à votre age-femme qu’elle vous enseigne les « bons abdominaux ». Ceux-ci vont venir encaisser les chocs avant votre périnée et ainsi, le préserver !

 

Comment muscler son périnée : on le préserve

Outre la ligne abdominale qui vous aidera à préserver votre périnée, certaines habitude vont pouvoir aussi grandement l’épargner : avant chaque éternuement, port de charge lourde ou toux, pensez à serrez votre périnée de manière à ne pas le « propulser » vers le bas et donc l’abimer…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *