C’est un secret de polichinelle que les bébés métis font partie de la catégorie des plus beaux bébés au monde. Malgré la multitude de possibilités de brassage qui existent, le résultat que l’on obtient est toujours satisfaisant. Le teint est d’une splendeur et d’une qualité que seuls les bébés métis ont la chance d’avoir. C’est justement ce qui fait le bonheur et la fierté des parents. Mais, comme vous vous en doutez, les bébés métis ne naissent pas avec la couleur définitive de leur peau. Comme tous les autres bébés, ce n’est qu’au fil du temps que la véritable couleur de peau de votre bout de chou va se révéler. Quand cela va-t-il se passer et comment ? Nous vous donnons dans cet article des réponses.

Ce qu’il faut savoir en général sur la peau d’un bébé

L’élément déterminant dans la coloration de la peau de tout individu, c’est son origine ethnique. Lorsque vous donnez naissance à votre bébé, c’est normal qu’il ne se pare pas immédiatement de la couleur de son ethnie. Chez la plupart des bébés, la couleur de peau à la naissance est blanche, rose, rouge foncé ou claire. La couleur définitive viendra au fur et à mesure qu’il grandit. Il faut aussi retenir que lorsque le bébé nait, sa peau est recouverte d’une couche blanchâtre dont la fonction est d’assurer la protection du corps. En réalité, cette couche est une substance qui de façon naturelle va être absorbée par l’eau en quelques jours.

À la naissance, la peau de votre bébé peut être aussi élastique. Lorsque vous pincez la peau entre deux doigts, il n’y a pas de pli cutané qui persiste. C’est un signe qui atteste de la très bonne santé de votre bout de chou.

Il y a des facteurs qui peuvent influer sur la coloration de la peau

Plusieurs sont les facteurs qui peuvent également agir sur la couleur de votre bébé à la naissance. En effet, la couleur des membres inférieurs et supérieurs de votre enfant peut varier d’une teinte pâle à une teinte bleutée. Cela est juste dû à la température. Le bébé n’a pas la capacité de réguler sa propre température. Dès qu’il aura un peu chaud, vous ne remarquerez plus rien. Dans le même sens, lorsque votre bébé pleure avec énergie, vous constaterez que sa peau rougit dans son ensemble. Si au passage, vous sentez que votre bébé prend une teinte jaune au niveau des téguments et muqueuses vers le 3ème jour, il y a de fortes chances que cela soit dû à l’ictère. Cela va nécessiter de vous une petite surveillance.

Par ailleurs, il est possible que vous remarquiez sur la peau de votre enfant des marques anodines. Il peut s’agir par exemple :

  • Des marques de forceps ;
  • Du purpura ;
  • De la cyanose de la face après circulaire du cordon.

Ce sont des lésions causées par le traumatisme de la naissance. Vous n’avez pas à vous en inquiéter, ces taches disparaissent au bout de quelques jours.

Chez les bébés d’origine méditerranéenne ou orientale, on remarque souvent des taches mongoloïdes ou bleu ardoise au niveau du bas du dos et au niveau des fesses. Ces taches vont s’atténuer, voir disparaitre, dès que votre enfant atteindra l’intervalle d’âge de 2 et 6 ans.

Les signes qui doivent attirer votre attention

Il est possible que vous constatiez sur la peau de votre nouveau-né de petites pustules posées sur la peau saine. Parfois, elles viennent avec une inflammation périphérique. C’est la folliculite. Lorsqu’elle apparait, la peau de votre enfant n’aura plus sa couleur normale. Vous remarquerez une rougeur aux endroits où le mal se manifeste. La folliculite est souvent causée par les staphylocoques. Pour en arriver à bout, vous allez devoir recourir à un traitement par antiseptiques locaux.

Dans le même sens, deux jours après la naissance de votre enfant, vous pouvez voir des boutons plats rouges centrés par une élevure jaunâtre sur son tronc. C’est l’érythème. À propos, vous n’avez pas à vous inquiéter puisque vous ne le remarquerez plus après une semaine. Il n’est d’ailleurs pas grave.

Focus sur le bébé métis : quand va-t-il commencer à foncer ?

Il n’y a pas une période précise qu’on peut définir comme propice au début du fonçage de la peau. Cela varie d’un bébé à un autre et surtout de l’origine ethnique des parents. En effet, un bébé prendra plus de temps à révéler sa couleur de peau originale si le métissage est fait entre deux individus d’origines ethniques similaires. C’est aussi le même cas si chez les géniteurs, malgré leur différence ethnique, eux-mêmes n’ont pas une couleur de peau très foncée.

Dans le cas d’un métissage parfait, il est possible de remarquer le changement de couleur chez le bébé dans les 6 mois à 2 ans après sa naissance. Il est vrai que la peau commencera déjà à foncer dans les deux à trois premières semaines suivant la naissance puisque les bébés changent de couleur au fil des mois, mais vous ne pourrez pas vraiment constater une différence. En effet, il se fait que la multiplication des pigments colorés dans l’épiderme ne tape à l’œil que dans la tranche d’âge de 6 mois à 2 ans. Dans le même temps, vous remarquerez au changement au niveau de ses cheveux. C’est justement pourquoi on conseille aux mamans de prendre soin de la peau de leur bébé métisse lorsqu’ils traversent cette tranche d’âge.

Comment prendre soin de la peau de votre bébé métis ?

Le meilleur moyen de prendre soin de la peau d’un bébé en général et d’un bébé métis en particulier, c’est de l’hydrater. En effet, la peau métissée a tendance à être sèche et à se déshydrater beaucoup plus vite. Or, il n’est plus à prouver qu’une peau trop sèche devient irritante et inconfortable, surtout pour l’enfant. Procurez-vous donc un hydratant doux (choisis avec précaution) et appliquez-le sur le corps de votre enfant. Cela pourra apaiser et protéger la peau sèche. Par ailleurs, il est indispensable de veiller à ce que votre bébé soit bien protégé contre les rayons UV du soleil. Évitez donc de trop l’exposer à la lumière directe du soleil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici