Bébé est en siège décomplété

Bébé est en siège décomplété

Vous sortez de votre rendez-vous d’échographie et on vous a annoncé que bébé avait décidé de s’installer en « siège décomplété » dans votre ventre. A quoi cela correspond-il et qu’est-ce que cela va changer dans la prise en charge de votre grossesse et de votre accouchement ? Moispourmoi fait le point sur le siège décomplété.

 

Le siège décomplété, c’est quoi ?

Le siège décomplété correspond à une position fœtale adopté par bébé in utéro : ses jambes pointent vers le haut, les pieds au niveau de sa tête (siège décomplété mode des fesses) ou les genoux pliés au niveau de la tête (siège décomplété mode des genoux).

 

Le siège décomplété, quelle prise en charge pendant la grossesse ?

Aucune prise en charge particulière ne sera réalisée pendant la grossesse. Celle-ci n’est pas plus à risque qu’une grossesse avec un bébé tête en bas !

Néanmoins, au cours du dernier mois de grossesse on réalisera un examen du bassin : une radiopelvimétrie visant à s’assurer que votre bassin est assez « large » pour laisser passer bébé.

Vers les 36 semaines de grossesse on vous proposera aussi une version par manœuvre externe (VME) pour tenter de retourner bébé à travers votre ventre.

Une échographie de contrôle sera aussi réalisée lorsque vous arriverez en salle de travail pour vérifier que bébé est toujours en siège.

 

Le siège décomplété, quel accouchement possible ?

De plus en plus les maternités proposent des accouchements voie basse pour les mamans dont le bébé est en siège décomplété.

Pour éviter la césarienne, il faudra néanmoins remplir certaines conditions :

  • Acceptation de la patiente
  • Radiopelvimétrie du bassin correcte
  • Echographie morphologique et estimation du poids de bébé correcte : bébé ne doit pas être trop « costaud »

 

Le siège décomplété, pourquoi cette position ?

La majorité des enfants choisissent une position « tête en bas » dans le ventre de maman… Mais parfois bébé se sent plus à l’aise « assis » dans votre ventre et opte pour une position en « siège ».

Certains facteurs peuvent expliquer cette préférence :

  • La prématurité : bébé n’ayant pas atteint le terme de la grossesse, il ne sera pas très « gros » et aura encore de la place dans le ventre de maman pour bouger et s’installer en siège.
  • De même pour les bébés qui nagent dans une quantité importante de liquide amniotique : en cas d’hydramnios (quantité excessive de liquide) bébé va pouvoir se retourner plus facilement.
  • Les malformations utérines : certains utérus ont une « forme » particulière qui incite bébé à se caler en siège.
  • Les malformations fœtales
  • Les grossesses multiples

 

 Retrouvez tous les indispensables des futures mamans sur notre boutique femme enceinte.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *