A quoi sert une courbe de température ?

Support pour réaliser sa courbe ménothermique ou courbe de température

Vous cherchez à tomber enceinte depuis quelques mois déjà et votre gynécologue vous a demandé de réaliser une courbe de température. Comment la réalise-t-on et à quoi sert cette courbe de température ? Moispourmoi fait le point.

 

Une courbe de température : pourquoi ?

La courbe de température est un examen complémentaire prescrit dans les bilans de stérilité. C’est un outil diagnostique de première intention que l’on fait réaliser quasiment à toutes les patientes venant consulter pour difficultés à la procréation.

Une courbe de température est un élément important qui permet de visualiser différemment les cycles menstruels d’une femme. En fonction du résultat de la courbe on pourra orienter les causes d’infertilité : causes hormonales, anovulation, destruction précoce du corps jaune, etc…

 

Une courbe de température : comment ?

Une courbe de température se réalise sur au moins deux cycles, c’est-à-dire 2 fois consécutives à la survenue des règles.

Certaines conditions doivent être respectées pour réaliser une courbe de température fiable et interprétable :

  • Utiliser toujours le même thermomètre pour réaliser les mesures de température,
  • Utiliser toujours la même voie de prise tout en sachant que la meilleure voie est la prise de température rectale.
  • Réaliser la prise tous les matins au réveil, avant de poser le pied par terre.

Pour réaliser votre courbe, utilisez une feuille adaptée, bien lisible avec une échelle précise au dixième de degré près, entre 36 et 37°C..

Exemple de courbe ménothermique vierge ici.

Il faut savoir qu’en plus de noter le relevé quotidien des prises de température, il est aussi important de venir reporter tous les éléments pouvant influer sur votre cycle : phénomènes inflammatoires, nuit agitée, prises de médicaments, etc…

Le rythme des rapports sexuels sera aussi à renseigner.

 

La courbe de température : à quoi doit-elle ressembler ?

Une courbe de température physiologique comporte 2 plateaux :

  • Un plateau correspondant aux jours suivant l’apparition des règles où la température basale se maintient aux environs de 36.5°C.
  • Un second plateau (que l’on appelle décalage post-ovulatoire) où la température monte brusquement et se stabilise pendant 12 à 14 jours avant de s’effondrer de nouveau la veille ou le premier jour des règles.

L’ovulation sera repérée à posteriori comme étant le dernier point le plus bas, juste avant l’ascension de la température.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *